Dans notre article précédent, nous avons défini le concept de transformation numérique en commençant par la numérisation. Nous avons également décrit d’autres concepts et stratégies fréquemment associés à la transformation numérique. 

Voici notre billet sur la transformation numérique, Partie II

nous voulons présenter notamment la valeur ajoutée que peuvent créer les organisations qui comprennent les enjeux de la transformation et adoptent cette stratégie émergente et ces nouveaux usages.

La transformation numérique et l’entreprise d’aujourd’hui  

La transformation numérique implique l’optimisation et l’automatisation des processus et de l’expérience client grâce aux nouvelles technologies numériques. Une fois les transactions commerciales numérisées, ce sont des algorithmes plutôt que des collaborateurs qui prennent les décisions à partir des données fournies. Les avantages associés notamment à la prise de décision par des algorithmes plutôt que par des individus sont nombreux et d’une grande portée.   

Pour commencer, pour expliquer ce terme, les algorithmes sont des programmes informatiques ; ils ne se fatiguent jamais et n’ont pas besoin de pause. Enracinés dans l’intelligence artificielle, ils travaillent au niveau le plus détaillé. Ils apprennent et s’adaptent rapidement et peuvent prendre des millions de décisions par seconde. Cela permet non seulement d’accélérer et d’améliorer les processus des modèles d’affaires actuels (par exemple, la décision d’accorder un prêt peut être prise en une fraction de seconde, ce qui pourrait autrement prendre des semaines si elle était prise en charge par un agent de crédit), mais aussi d’en créer de nouveaux, tels que les écosystèmes numériques et les entreprises plateformes. 

Un exemple frappant est celui des agrégateurs (c’est-à-dire des algorithmes qui collectent et organisent des données, de la data, provenant de sources multiples, les rendant plus disponibles pour un traitement et une analyse ultérieurs) dans un marché concurrentiel. Les nouveaux modèles qui évoluent grâce aux algorithmes et à l’analyse des données offrent aux décideurs plus d’options, de meilleures chances de personnalisation, une vitesse et une efficacité accrues, ainsi qu’un coût plus abordable à une échelle à laquelle les entreprises traditionnelles n’ont pas accès.

Il n’est donc pas étonnant que, quel que soit le secteur, les entreprises s’efforcent aujourd’hui de suivre cette révolution et de mettre en œuvre une stratégie de transformation numérique à même leurs activités quotidiennes car c’est un avantage industriel de première importance.

transformation digitale enjeux de la transformation digitale

Alors comment la technologie et les modèles émergents changent-ils spécifiquement la façon dont les affaires sont menées aujourd’hui par les entreprises ? Quelques exemples permettront de d’illustrer comme une entreprise peut transformer ses usages grâce aux nouvelles technologies : 

Cas n°1 : Best Buy 

Il y a dix ans, Best Buy était largement considéré comme une entreprise condamnée. Ses propres employés doutaient de la capacité de leur entreprise à concurrencer Amazon.

L’arrivée d’un nouveau PDG a vu la mise en œuvre d’une stratégie numérique de grande envergure qui a permis à Best Buy de passer du traditionnel magasin d’électronique à grande surface « brique et mortier » au détaillant plus moderne « clic et mortier » dont l’objectif est élargi, non seulement à la vente d’électronique grand public et de périphériques, mais aussi à une approche plus globale visant à améliorer la vie des clients grâce aux technologies numériques. 

L’entreprise a cherché à réduire les délais de livraison et a introduit un programme de garantie du meilleur prix. Elle est passée de la simple vente de biens à la fourniture de conseils avisés dans une relation client personnalisée ainsi que de services d’assistance auxiliaires comme la Geek Squad et l’assistance à l’installation effectuée par des experts qualifiés.

En tant que filiale de Best Buy, la Geek Squad fournit une assistance et des conseils personnalisés au domicile du client, moyennant des frais annuels fixes. L’entreprise est également passée d’un modèle de marketing par courriel à une stratégie presque entièrement numérique en agrégeant les données des utilisateurs pour établir des profils de clients visant à améliorer constamment les recommandations et les offres de services. 

Maîtrise architecture, personnalisation du parcours client, un bon stratège numérique aux commandes, Best Buy est le parfait exemple que la transformation numérique permet de réinventer une entreprise grâce aux technologies digitales.

Cas n° 2 : Home Depot 

Home Depot est tout aussi synonyme de « rénovations domiciliaires » que Kleenex l’est de « mouchoirs en papier »Aujourd’hui, Home Depot dépend de son département technologique qui utilise les technologies de l’information dans toutes les opérations quotidiennes, pour s’adapter. La société investit constamment dans l’amélioration de ses ventes en magasin ainsi qu’en ligne grâce à l’analyse des données.

Grâce au traitement des achats en ligne et aux options de livraison des marchandises directement aux entrepreneurs, elle diminue les temps de rétention des stocks et les dépenses logistiques.

Elle a également ajouté des nouveaux usages comme la recherche visuelle et vocale à son application, la rendant plus facile à utiliser pour les clients.

En adoptant une stratégie de transformation numérique à l’échelle de l’entreprise, Home Depot fluidifie ses opérations sur tous les canaux et augmente la satisfaction des utilisateurs et des clients. 

transformation digitale digitale définition

L’industrie 4.0, l’Internet des objets (IdO) et la digitalisation

Constituent-ils une transformation numérique, ou n’en sont-ils que des éléments ? 

L’erreur la plus courante sur le chemin de la transformation numérique est de la confondre avec la digitalisation d’une entreprise. La numérisation d’une entreprise décrit la modernisation de composants informatiques spécifiques tandis que la transformation numérique décrit la modernisation des pratiques de l’entreprise et de son organisation dans un sens plus global.

En d’autres termes, la transformation numérique est une nomenclature plus large qui décrit une approche macroscopique dans laquelle l’entreprise passe des modèles commerciaux traditionnels à des modèles basés sur l’analyse des données et la personnalisation des utilisateurs.  

Il est important de noter que les nouvelles technologies ne paient pas directement les investissements ;  les projets échouent souvent, laissant la direction déçue lorsque l’architecture numérique n’est pas mise en œuvre avec succès.

C’est la raison pour laquelle de nouveaux postes tels que celui de Chief Digital Officer (CDO) et de « data scientist » sont apparus alors que les entreprises cherchent à effectuer leurs propres transformations numériques.

Un défi central pour l’entreprise effectuant ce virage est de changer le cœur et l’esprit de ses collaborateurs, car ce changement implique une modification des cultures et des valeurs de l’entreprise ainsi qu’une prise de conscience institutionnelle de l’évolution du paysage du marché qui est de plus en plus prédominant par l’expertise informatique et la gestion des bases de données.

Comprendre et mettre en œuvre avec succès une stratégie de transformation numérique, permet de libérer davantage de temps et de créer de la valeur ajoutée pour les utilisateurs internes et externes grâce à ces nouvelles technologies digitales et numériques.

L’industrie 4.0 est un paradigme technologique qui consiste à exploiter diverses technologies, dont l’Internet des objets (IdO) : Il s’agit d’une feuille de route pour la transformation numérique d’une entreprise. L’IdO est souvent considéré comme une technologie spécifique qui permet aux utilisateurs de numériser uniquement une certaine partie d’un processus métier, par exemple le contrôle à distance d’une entreprise.

Toutefois, une transformation numérique réussie ne se limite pas à un simple usage des nouveaux outils du digital ou à un seul processus d’affaires, mais consiste plutôt à mettre en œuvre des stratégies de digitalisation dans l’ensemble des processus d’affaires de l’entreprise. Cela se produit non seulement en interne mais aussi dans l’interaction avec le monde extérieur, c’est-à-dire les clients, les partenaires, etc. Dans la plupart des cas, les entreprises doivent non seulement modifier leurs propres pratiques internes, mais aussi celles de leurs partenaires et sous-traitants.  

Tel que mentionné précédemment, la transformation digitale d’une entreprise se traduit par l’optimisation des processus métier. D’autre part, l’industrie 4.0 décrit l’ensemble des outils nécessaires pour que cette transformation ait lieu. La digitalisation – ou la numérisation des opérations pour appliquer la gamme complète de ces outils est centrale.

En d’autres termes, les processus sont d’abord numérisés à l’aide de technologies de capture de données (par exemple, reconnaissance de texte/image/vidéo/journaux de capteurs et de services, données d’activité des utilisateurs, etc.), puis les outils de l’industrie 4.0 aident les entreprises à les optimiser pour leurs propres besoins (digitalisation).

L’essence de la transformation digitale consiste donc à passer de la numérisation à la digitalisation en utilisant l’industrie 4.0 comme ensemble d’outils pour effectuer cette transformation. 

La transformation numérique « en un clin d’œil » 

La transformation digitale est l’introduction de technologies modernes dans les processus commerciaux d’une entreprise et implique d’apporter des changements fondamentaux à l’approche de gestion, à la culture d’entreprise et à la communication externe. La digitalisation, l’industrie 4.0 et l’IdO peuvent tous être décrits comme des composantes de la transformation numérique. 

Termes/Concepts clés 

transformation digitale web technologiques

Transformation digitale des entreprises

La transformation digitale incarne un changement des paradigmes de gestion traditionnels concernant la prise de décision ; les décisions de l’utilisateur prises auparavant sont remplacées par des décisions algorithmiques, ce qui élimine le potentiel d’erreur humaine et augmente l’efficacité. Les algorithmes permettent non seulement aux entreprises d’améliorer rapidement les processus des modèles existants, mais aussi d’identifier et de créer des opportunités pour de nouveaux modèles grâce à l’apprentissage automatique et à la reconnaissance des formes.

Les entreprises traditionnelles qui ne parviennent pas à mettre en œuvre ces nouvelles technologies courent le risque de perdre des parts de marché au profit de concurrents plus agiles, car elles ne parviennent pas à saisir rapidement l’évolution des demandes des consommateurs et les domaines spécifiques dans lesquels ils pourraient investir/dépenser les ressources de l’entreprise.

La clé d’une transformation numérique réussie

Une transformation numérique réussie consiste à suivre les clients dans le processus de numérisation de leur mode de vie. Il ne s’agit pas d’utiliser une seule technologie ou de numériser un seul processus d’entreprise, mais plutôt d’utiliser une approche globale de la technologie de l’information dans tous les processus de l’entreprise ; cela signifie qu’il ne faut pas seulement considérer les processus internes, mais qu’il faut aussi inclure l’apport du monde extérieur par une meilleure compréhension des exigences des clients et des fournisseurs.  

La conduite du changement nécessite des collaborateurs fiables pour vous apporter des solutions adaptées à votre entreprise. Prêt à bénéficier des avantages concurrentiels de la technologie numérique ? Nous pouvons vous aider à développer votre entreprise intégrant ces nouveaux outils numériques grâce à notre consultant transformation numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.