Qu’est-ce que la transformation numérique ? On l’associe souvent à de nombreux termes ou concepts différents tels que la numérisation, l’automatisation, l’optimisation, l’entreprise numérique, la transformation de l’entreprise, l’industrie 4.0, l’Internet des objets et la liste pourrait continuer. Aujourd’hui, le sujet est abordé partout, et tout le monde est, d’une manière ou d’une autre, affecté par ou impliqué dans cette évolution vers un monde numérique qui amène les entreprises à se transformer pour rester concurrentielles et pertinentes.

Cependant, comprenons-nous vraiment la transformation numérique ? Les dirigeants sont-ils conscients de ce que cette transformation digitale implique ou est-ce simplement une façon de dire que nous avons adopté la technologie du cloud ? Cette série de deux articles vise à apporter plus de clarté sur le sujet en précisant les principales différences entre la transformation numérique et les autres concepts mentionnés ci-dessus et ce qu’elle est réellement.  

Note : Cet article présente de nombreux faits historiques liés à la technologie et à la façon dont elle a changé le monde des affaires en plusieurs étapes au fil des ans. Il se peut que certains lecteurs fassent un agréable voyage dans le passé en lisant cet article ! 

Numérisation  

La numérisation est le processus de conversion de quelque chose (par exemple, du texte, du son ou des images) d’une forme analogique à une forme numérique en exprimant l’information en chiffres binaires. La numérisation, ou l’introduction des outils numériques dans les modèles d’affaires des entreprises, a commencé il y a plus de 50 ans.

En 1964, IBM a annoncé le System/360, la première famille d’ordinateurs conçue pour couvrir tout le spectre des applications avec des degrés de performance variables, mais avec le même ensemble de commandes. 

À l’époque, les programmes étaient écrits pour un matériel spécifique, ce qui signifiait que le code du programme devait être constamment mis à jour lorsque le matériel était remplacé. Cela n’était plus nécessaire avec le System/360. Cette caractéristique permettait au client de choisir un modèle peu coûteux, puis de passer à un système plus complexe suivant la croissance de l’entreprise, sans avoir à réécrire les logiciels. Cette technologie avancée a conduit à la sortie d’ordinateurs plus puissants et plus petits facilitant l’expérience client.

Le cadre ITIL4 définit la transformation numérique comme « l’utilisation de la technologie numérique pour permettre une amélioration significative de la réalisation des objectifs d’une organisation qui n’aurait pas pu être réalisée par des moyens non numériques ».  

Selon l’étude ITIL Digital and IT Strategy d’Axelos, la transformation numérique est vue différemment par des personnes occupant différents postes : 

Quel est le rapport avec l’industrie 4.0 ? 

La quatrième révolution industrielle (Industrie 4.0) est la stratégie high-tech du gouvernement allemand qui a reçu une reconnaissance mondiale en raison de la clarté de l’énoncé de son objectif et qui a été adoptée par de nombreux pays dans le monde.

Elle décrit le concept de « fabrication intelligente » basé sur l’Internet industriel des objets (IIoT), combinant la production et les opérations physiques avec des technologies numériques intelligentes, l’apprentissage automatique et le big data.

La numérisation est l’un des éléments nécessaires au modèle de l’industrie 4.0. La quatrième révolution industrielle ou la transition vers l’industrie 4.0 est un sujet pertinent pour les entreprises. 

…l’internet des objets 

L’Internet des objets (IdO) est un réseau mondial d’appareils connectés à Internet qui peuvent communiquer entre eux grâce à des technologies de transfert de données intégrées. Ils sont tous connectés aux centres de gestion, d’analyse et de contrôle de l’information. L’IdO combine des choses réelles en systèmes virtuels qui peuvent résoudre des tâches complètement différentes.

Selon le type de communication des appareils, les projets IoT peuvent être divisés en deux types : de masse et critiques. Chacun a ses propres tâches et exigences pour le réseau. Les exemples de projets IoT « de masse » comprennent les maisons intelligentes, les compteurs, les solutions de suivi des marchandises, etc. La communication entre machines « critiques » peut inclure les voitures autonomes, la gestion de la circulation ou les équipements industriels et la chirurgie à distance.  

L’idée principale de ce concept est de connecter ensemble tous les appareils possibles via le réseau et d’obtenir ainsi une synergie. 

qu'elles quoi médias enjeux question transformation digitale

…et la société 5.0 

En 2016, le Japon a partagé avec le monde un grand plan de transformation sociale – le concept de « Société 5.0 ». Si l’industrie 4.0 allemande est considérée comme une sorte « d’entreprise intelligente », la société 5.0 est comme une « société super intelligente ». 

Le programme vise à réaliser la numérisation à tous les niveaux de la société japonaise et la transformation numérique de la société elle-même. Des rôles importants dans le développement du concept sont joués par l’Internet des objets, l’intelligence artificielle, la RV/AR, le Big Data (analytique), etc.

Cependant, il ne s’agit pas seulement de la technologie dans la vie des gens. Le concept aborde certains problèmes rencontrés par le Japon qui sont également pertinents pour d’autres pays, tels que le vieillissement de la population, les catastrophes naturelles et la pollution de l’environnement, entre autres. 

Qu’est-ce que la transformation digitale ? 

Comme la transformation numérique semble différente pour chaque organisation, il est difficile d’en donner une définition claire qui s’applique à tous. En général, la transformation numérique est l’introduction de technologies modernes dans les processus commerciaux d’une entreprise. Cette approche implique non seulement l’installation de matériel ou de logiciels modernes, mais aussi des changements fondamentaux dans les approches de gestion, la culture d’entreprise et les communications externes. Par conséquent, la productivité de chaque employé et le niveau de satisfaction des clients augmentent, et l’entreprise acquiert une réputation de progressiste et de moderne. 

La transformation numérique peut être définie comme la transformation stratégique d’une entreprise, où les préférences et les comportements des clients déterminent les solutions technologiques de l’entreprise. « S’agit-il d’une transformation de bout en bout de l’entreprise qui touche toutes les parties de l’organisation ? » – demande Alexander Bushek, évangéliste de la transformation digitale, directeur principal et analyste chez Gartner

« Toute transformation numérique commencera et se terminera par le client, et je le vois dans la tête de tous les PDG auxquels je parle », explique Marc Benioff, le président et PDG de Salesforce

La transformation numérique est associée non seulement à la mise à niveau des technologies et des processus commerciaux au sein de l’entreprise, mais surtout à un changement de stratégie commerciale. Selon Marc Benioff, la transformation intervient à un moment où l’entreprise est capable de réévaluer l’évolution du marché et les besoins de ses clients et de trouver de nouvelles orientations de développement, en tenant compte des changements en cours. 

« La transformation numérique est, tout d’abord, un changement des pratiques commerciales actuelles dans le domaine de la prise de décision, qui sont soit faites par une personne sur la base de l’analyse de données “ dures ”, soit laissées aux systèmes, excluant une personne du processus », explique-t-il. « Un autre domaine de la transformation numérique consiste à suivre le client dans la numérisation de son mode de vie. » 

Par exemple, avec le développement de l’Internet des objets et des assistants vocaux, le rôle de l’acheteur passera aux machines – « Siri » ou le réfrigérateur décideront de ce qu’il faut acheter, en tenant compte des préférences du propriétaire. À l’avenir, une personne commencera à donner de plus en plus d’autorité à la technologie, d’abord sur des questions mineures, et avec la croissance de la confiance, sur des questions plus importantes : du choix d’une marque spécifique de lait, au choix d’une assurance médicale pour toute la famille. 

Dans ce sens, la transformation digitale consiste également développer une stratégie digitale pour comprendre, et répondre aux besoins des nouveaux clients et partenaires – les « algorithmes numériques ». Une autre tendance significative dans le comportement des clients est une demande de personnalisation de services, des offres de produits pour des besoins spécifiques, souvent pas encore formés, basés sur des analyses de données enrichies par différents domaines de consommation, l’intégration dans des « écosystèmes », la recherche de synergie dans des domaines qui, jusqu’à récemment, étaient considérés comme non liés, par exemple, le secteur de santé, les services bancaires et la livraison de nourriture.  Développer une expérience client personnalisée est aux coeur du digital et la nouvelle étape de la transformation numérique.

transformation numérique secteur santé

En résumé sur ces nouvelles technologies

Le monde évolue rapidement en raison de la numérisation totale. De nombreuses entreprises cherchent à outrepasser les activités traditionnelles et à adopter les nouvelles technologies.

Si cela peut être simple pour les grandes entreprises technologiques et les startups qui se taillent rapidement une place de choix sur le marché, cette transformation est impossible pour la plupart des organisations sans subir des changements radicaux pour une transformation digitale facilitée.

La deuxième partie de cette série d’articles présentera des cas de transformation numérique et la manière dont elle profite aux entreprises. 

En attendant, besoin de conseils pour votre transformation numérique ? Nous pouvons vous aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.